Commencer un potager – étapes simples

0
45
Commencer un potager - étapes simples

On me demande souvent comment faire pour commencer un potager. Par conséquent, les recommandations suivantes s’adressent principalement aux débutants, même à ceux qui ne connaissent rien, mais les jardiniers expérimentés pourront trouver des conseils importants et partager leurs connaissances dans les commentaires.

 « Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte politique, c’est un acte de résistance » Pierre Rabhi nous rappelle que si l’industrialisation de l’agriculture depuis l’après-guerre nous a coupés de la Terre, nous pouvons inventer une nouvelle façon de cultiver nos propres fruits et légumes et retrouver un brin d’essentiel…

Nul besoin de dizaines de mètres carrés, une jardinière sur son balcon suffira amplement pour faire ses premiers pas et commencer un potager! Cet acte individuel peut aussi devenir un acte de résistance : utiliser son lopin de terre pour défendre des fruits et légumes oubliés, des fleurs ou des insectes en voie de disparition…

Pour commencer un potager : que faut-il?

De pas grand-chose… Mais tout d’abord, il faut réfléchir au temps et à la place que l’on souhaite consacrer à son potager. De ces réponses dépendra de ce dont nous aurons besoin . Une jardinière sur son balcon ou quelques bacs de potager en carré, ou une dizaine de mètres carrés dans un coin du jardin…

Quelques outils de base :

râteau, bêche, serfouette, pelle, binette, arrosoir et brouette sont suffisants pour commencer…

Du compost :

pour amender la terre dès le départ

Des graines, des plantes 

De la patience, un peu d’eau de pluie et du beau temps!

Préparer la terre

Étape indispensable pour commencer un potager, ne voyez pas trop grand. Vous pourrez augmenter votre parcelle d’année en année!

  • Choisissez une parcelle fertile, si la terre est bien sombre -marron noire- c’est parfait. Sinon, il faudra un peu plus de patience pour l’enrichir…
  • Choisissez une bonne exposition : plein sud, à l’abri du vent et loin des conifères. C’est l’idéal mais peu de personnes possèdent l’endroit idéal et on peut toujours remédier à tout… On n’en aura que plus de mérite!
  • Commencez petit! Le travail d’une parcelle à transformer prend du temps, mieux vaut agrandir un peu chaque année.

Désherbage!

C’est l’étape essentielle : il faut retirer tout ce qui a bien pu pousser sur votre parcelle. Il y a la méthode lente qui consiste à couvrir la terre avec des cartons, des feuilles mortes, du paillis… Bref, tout ce qui peut « étouffer » les plantes existantes. Cette méthode a en plus l’avantage d’activer les vers de terre! Un peu long mais terriblement efficace et économique!

Autre méthode : opter pour un potager « surélévé ». On rajoute une bonne couche de terre sur la parcelle choisie (que l’on aura délimitée avec des planches, ou des palettes découpées). Un avantage non négligeable, la terre ainsi choisie sera immédiatement utilisable!

Et on profite de toute cette verdure récupérée pour commencer en prime son compost personnel!

Ce compost vous sera bien utile dès l’année prochaine! Mais pour l’instant, il vous faudra trouver de quoi fertiliser votre potager tout neuf : fumier, lisier, compost de la déchetterie du coin (pour 2 euros, vous aurez environ 20L de compost, ce qui est suffisant pour commencer un potager).

Premières graines et premières plantes

A vous de choisir! Mais bien sûr, pour commencer un potager digne de ce nom et réussir de belles premières récoltes, il vaut mieux miser sur du classique : tomates, salades, basilic, persil, radis, concombres et bien sûr pour la gourmandises, quelques plants de fraisiers! Je vous conseillerais également de prévoir 3-4 plants d’œillets d’inde, une fleur très utile pour repousser nombre d’ennemis du jardinier…

C’est le moment de faire son plan!

Dessinez votre parcelle et créez quelques allées. Quelques notions de plantes compagnes sont ici indispensables pour un potager bien sûr bio!

  • Les plants de tomates se doivent d’être accompagnées par le basilic
  • Les œillets d’inde peuvent entourer votre potager. En plus d’être très fleuris longtemps, elles éloignent les petits vers qui attaquent les racines de vos plants de légumes.
  • Les fraisiers adorent la compagnie du thym!
  • D’autres plantes aromatiques peuvent délimiter votre potager : ciboulette, sauge officinale, sarriette…
  • Utilisez quelques plants de vivaces que vous planterez au nord du potager : framboises, mûres, groseilles…

Et bien voilà, vous avez tout pour commencer un potager digne de ce nom, et vous régalez cet été de vos propres cultures…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici