Pourquoi les baskets ont un trou en plus?

0
13
Pourquoi les baskets ont un trou en plus

Cette paire de trous de lacets qui se trouve tout en haut de nos baskets nous intrigue à chaque fois que nous achetons de nouvelles chaussures de sport. Est-elle là pour faire joli? À quoi peut-elle donc servir? En effet, nous ne nous en servons jamais et en plus elle ne nous donne pas du tout envie de l’utiliser lorsqu’elle est décalée sur la rangée des œillets.

Et puis, nous sommes beaucoup à être d’accord sur ce point: les baskets ficelés jusqu’au haut, ce n’est pas toujours très glamour! Pourtant, ces trous jouent un rôle fondamental dans la fermeture de nos chaussures. Ils ont tout simplement pour mission de sécuriser nos pieds! Eh oui! En utilisant tous les trous de lacet, nous assurons plus de confort à nos pieds et nous pouvons donc être théoriquement plus performants lorsque nous pratiquons un sport.

Les raisons de la présence de ce trou supplémentaire sur nos baskets

Ce trou techniquement a bien une rôle propre. Après une journée avec plusieurs heures d’efforts, nous nous retrouvons avec des cloques aux pieds.

Nos orteils sont endoloris et nos chevilles nous font mal. Les baskets nouées jusqu’à l’extrémité supportent mieux nos pieds pour qu’ils ne glissent pas. Ils seront en effet bien fixés, nous ne risquons pas de nous fouler la cheville, donc, adieu les ampoules et la douleur même après une bonne course de fond. 

Comment procéder pour bien nouer les lacets de ses baskets?

Entrelacez vos lacets comme d’habitude depuis les œillets de la base jusqu’aux trous où vous vous arrêtez souvent. Une fois arrivé au niveau du trou énigmatique, ne faites pas croiser le cordon vers l’autre côté. Insérez-y plutôt le lacet en faisant une boucle dont le bout pointe vers l’intérieur de la chaussure. Cette opération est à faire des deux côtés. Prenez ensuite les bouts de lacet et faites-les entrer dans les boucles opposées.

Une fois que c’est fait, tirez sur la cordelette pour faire baisser la boucle et vous pouvez ensuite lacer vos baskets comme d’habitude. Vous trouverez que vos runners sont bien attachées à vos pieds, qu’il n’y a aucun frottement qui pourrait vous causer des ampoules. En outre, vos orteils ne risquent pas de heurter le bout de vos tennis, ce qui est bon pour vos ongles qui ne vont pas se noircir à cause du traumatisme. Par contre, si vous continuez à avoir des cloques et à souffrir des talons, vous devez peut-être apprendre à mieux choisir vos baskets.

Comment choisir des baskets confortables et adaptées à ses pieds?

Vous en êtes à votre énième paire de baskets et vous vous retrouvez toujours avec les mêmes problèmes de pieds tels que lésions, tendinites et entorses lorsque vous vous mettez à courir. Choisissez bien vos tennis en suivant les conseils suivants: 

1- La pointure de vos tennis ne doit pas correspondre avec celle de vos autres chaussures. Optez pour une taille au-dessus, ainsi vos orteils ne vont pas se cogner contre l’embout lorsque vous courez. De plus, les pieds enflent à mesure que la journée avance et vous aurez ainsi beaucoup d’aisance si vos baskets sont plus larges.

2- Choisissez une paire comportant un bon amorti et une semelle confortable qui va absorber les chocs. Vos solliciterez moins vos mollets et vos talons vous en seront bien reconnaissants.

3- Si vos tennis vous font toujours souffrir, alors une visite chez un podologue qui vous prescrira des semelles orthopédiques s’impose!

Les dispositions à prendre pour courir dans les meilleures conditions

Evitez cors, ampoules et champignons en prenant bien soin de vos pieds. Les opérations suivantes sont à faire avant d’enfiler vos baskets: lavez vos pieds, essuyez-les soigneusement et enfilez des chaussettes bien propres. Ces dernières doivent être coupées dans un textile respirant pour neutraliser la transpiration. Elles doivent également bien s’adapter à vos pieds, c’est-à-dire ni trop grandes, ni trop serrées.

Enfin, il est important que les manchons soient confortables et ne présentent pas des crêtes de couture qui vont agresser la peau. Pour en revenir au laçage, soulignons qu’il doit être effectué en fonction de vos pieds. Il faut attacher les runners assez serré si vos pieds sont fins. Un tramage trop lâche va favoriser les déplacements des pieds, ce qui va alors favoriser la présence des durillons. Au contraire, si nous avons des pieds épais, espaçons le croisement des lacets pour donner de l’aisance à nos petons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici